Parler peut sauver

L’essentiel en bref.

Parler peut sauver.

Réalisée par les CFF et le canton de Zurich en collaboration avec plusieurs partenaires, la campagne nationale pour la prévention du suicide «Parler peut sauver» a pour objectif de lever le tabou autour du suicide. Le fait de pouvoir parler ouvertement des pensées suicidaires et des crises existentielles aide en effet à sauver des vies. Pilier de la campagne «Parler peut sauver», le site Internet éponyme propose de nombreuses informations de fond, des conseils pour mener une discussion sur le thème et des adresses utiles aux personnes en crise et à leur entourage.

Un large soutien.

Pour le développement et la mise en œuvre de la campagne, les CFF et le canton de Zurich peuvent compter sur de nombreux partenaires essentiels:

  • La Main Tendue et Pro Juventute mettent leurs numéros d’urgence à disposition et soutiennent financièrement la campagne.
  • De nombreux autres partenaires apportent leur soutien.
  • Une commission spécialisée composée d’expert(e)s des thèmes du suicide et de la prévention sera présente pendant toute la campagne.

Les raisons de notre engagement.

Les CFF sont fortement touchés par les suicides et les tentatives de suicide sur le réseau ferrovaire. Hormis l’épreuve très douloureuse qu’ils représentent pour les proches, les suicides ont également des répercussions importantes sur les clients et les collaborateurs des CFF. C’est pourquoi la compagnie ferroviaire, en tant qu’entreprise responsable, s’implique activement dans la prévention des suicides. En plus de la campagne «Parler peut sauver», les CFF ont mis en œuvre d’autres dispositifs: de nombreux collaborateurs bénéficient par exemple d’une formation pour apprendre à identifier les suicidaires et à établir un dialogue avec eux. Cet engagement a pour objectif de réduire le nombre de suicides sur le réseau ferroviaire.

Le gouvernement zurichois soutient quant à lui, dans le cadre d’un programme prioritaire, les personnes dans le besoin et leur entourage. Ce programme vise à prodiguer une aide ciblée aux personnes traversant une crise suicidaire, à restreindre leur accès aux moyens d’attenter à leur vie et à fournir des informations et un soutien supplémentaires à l’entourage de ces personnes. Les spécialistes en contact avec celles-ci doivent par ailleurs bénéficier d’un meilleur soutien dans leur travail. Le programme propose 18 mesures très concrètes soutenues par la campagne. www.suizidpraevention-zh.ch

Top